Je démystifie le plus gros mythe sur l'entraînement durant la grossesse

As-tu déjà remarqué que les recommandions par rapport à l’activité physique durant la grossesse sont très polarisées?

Est-ce que certains professionnels te conseillent de simplement poursuivre ton entraînement habituel alors que d’autres semblent dire que certains exercices peuvent être dangereux?

Dans cet article je t’aide à distinguer le vrai du faux en démystifiant LE mythe le plus répandu en ce qui concerne la femme enceinte active. Peu importe ton niveau actuel d’activité physique, je veux t’aider à comprendre exactement pourquoi et comment tu devrais adapter ton entraînement durant ta grossesse. 

 

Le fameux mythe: Continue à faire ce que tu faisais avant

C’est un conseil général qui est souvent donné par les médecins à leurs patientes enceintes qui sont en bonne santé. Ne les blâmons pas, ils ont de bonnes raisons de le faire, mais voici ce que tu dois absolument savoir: 

 

Ce qui est vrai

Sois active si tu n’as pas de contre-indications médicales! Ça aura une tonne d’effets bénéfiques sur ta santé pendant et après ta grossesse. Entre autres, ça diminue tes risques de souffrir d’hypertension, de prééclampsie, de diabète de grossesse et d’inconforts physiques comme les maux de dos. En plus, bouger au quotidien ça améliore la qualité de ton sommeil et ça augmente ton niveau d’énergie.

Les médecins ont donc en partie raison de te conseiller de ‘’continuer à faire ce que tu faisais avant’’ 

 

Ce qui est faux

Que tu peux continuer à faire tout ce que tu faisais avant. Penses-y une seconde, la structure entière de ton corps subit un changement énorme en quelques mois seulement. Ton centre de gravité n’est pas le même, ta posture est modifiée , ta fréquence cardiaque augmente et les hormones font subir à ton corps d’énormes changements. C’est sans mentionner le fait que tu portes un poids assez contraignant merci dans ton abdomen!! Alors comment peut-on recommander à une femme de ne rien changer si TOUT chez elle est en changement !?

Pour la femme enceinte qui s’entraîne, l’absence de symptômes pendant un exercice ne signifie pas que le corps est apte à le réaliser. En d’autres mots; ce n’est pas parce que tu PEUX faire un exercice que tu DEVRAIS le faire!

 

Alors je fais quoi?

Tu adaptes ton entraînement! Comment? Sois à l’écoute de ton corps et apprends à reconnaître les symptômes inhabituels quand ils se présentent.

En règle générale, cesse toute activité qui provoque les symptômes suivant:

  • Des fuites urinaires
  • Une douleur au ventre ou dans la région du bassin
  • Une sensation de lourdeur au niveau du périnée 
  • Des étourdissements ou un malaise généralisé
  • Une forme de cône au niveau de ton abdomen

 

Évite aussi:

  • Les sports qui comportent des risques de chutes comme le ski et l’équitation
  • Les sports de contact
  • Les redressements assis et la flexion complète du tronc
  • De faire de l’activité physique par temps très chaud et humide

 

Voici donc ce que tu devais savoir à propos de ce fameux mythe. Durant ta grossesse, utilise ton jugement et soit à l’écoute des signaux que ton corps t’envoie pour savoir quels exercices tu peux conserver et quels exercices tu devrais éviter pour préserver ta santé.

Tu aimerais encore plus de conseils? Suis-moi sur Instagram @marche_saut, pour une panoplie d’informations gratuites qui t’aideront à bouger pour mieux-vivre la maternité.